Bien choisir son parquet en bois : massif ou contrecollé ?

Préambule

 

Authentique, chaleureux et moderne, le parquet en bois s’adapte à tous les styles d’habitat et offre du confort (car c’est un isolant thermique) à chaque pièce de la maison.

Massif ou contrecollé ? Voici les questions à se poser et quelques conseils pour choisir le type et le style de parquet en bois qui vous convient.

Parquet contrecollé ou massif : quelle différence ?

 

Une fois posé, il est difficile de différencier le parquet contrecollé du parquet massif. Pourtant ils possèdent chacun des caractéristiques différentes.

Le parquet massif

Il est composé à 100% d’une seule essence de bois noble. Il peut être collé ou cloué sur lambourde. Il peut être rénové, un parquet massif peut être poncé plusieurs fois pour le remettre à neuf (vitrification, peinture, huilage…) et vous permettre de le garder à vie.

Le parquet contrecollé

Il est composé de 3 couches de bois : une couche de contreparement qui se situe contre le sol, une couche intermédiaire ou âme centrale et, en surface, une couche d’usure ou parement. Si les 2 premières couches sont généralement composées de résineux ou de bois aggloméré, la couche d’usure est, elle, faite de bois noble. Ses 3 couches lui assure une meilleure stabilité dimensionnelle, évite la dilatation et la rétractation dans le temps et donc le jour entre les lames.

Bon à savoir : c’est l’épaisseur la couche d’usure qui détermine le nombre de fois que vous pourrez poncer votre parquet bois pour le rénover et lui redonner de l’éclat au fil des années.

 

Quel budget je souhaite allouer à la pose de mon parquet ?

C’est l’une des premières questions qu’il faudra vous poser. En effet, le choix d’un parquet peut facilement varier du simple au double. Par conséquent, il est sage de se fixer une enveloppe budgétaire avant de faire établir tout devis.

Le prix du parquet massif est dans l’ensemble nettement supérieur à celui du contrecollé.

Dans quelle pièce sera posé mon parquet ?

 

Si ce point peut paraître secondaire, il est en réalité primordial de l’aborder; vous n’opterez pas pour le même parquet selon que celui-ci soit posé à l’extérieur ou à l’intérieur, dans une zone de passage ou dans un lieu moins fréquenté.

Dans une salle de bain (ou tout autre pièce d’eau telle que la cuisine), le parquet devra avoir une bonne résistance à l’eau ainsi qu’à l’humidité. On préférera installer un parquet avec du bois exotique, généralement imputrescible comme le teck, l’acajou, le merbau ou encore le kempas.

Pour une pièce de vie, un couloir ou une chambre , il est conseillé d’opter pour un parquet en chêne. Ce bois est considéré comme un des bois les plus robustes, tout comme le bois de hêtre.

Quelle est la surface de la pièce qui va accueillir le parquet ?

 

Ce critère est très souvent oublié et pourtant, il peut faire une grande différence dans le rendu final. En effet, en fonction du dimensionnement de la pièce, vous allez jouer sur la largeur des lames : plus une pièce est petite, plus il faudra miser sur des lames étroites. En effet, plus les lames sont larges, moins il y aura de rangées et plus l’espace paraîtra étriqué.

Pour les grandes pièces, il est conseillé d’installer du parquet contrecollé. C’est aussi le cas des pièces avec un grand écart de température, où le contrecollé tiendra mieux dans le temps.

 

 

L’entretien et les finitions

 

Il existe deux types de finitions pour les parquets en bois massif et contrecollés : vitrifié et huilé.

Parquet vitrifié (ou verni)

Que votre parquet soit massif ou contrecollé, l’entretien est simple s’il est vitrifié. Il suffit, en effet, de le nettoyer avec une serpillère et un produit ménager adapté. Un parquet vitrifié est souvent plus sensible aux rayures qu’un parquet huilé.

Parquet huilé

il est recommandé de l’entretenir avec un savon pour parquet huilé (pas de détergent). Si vous souhaitez redonner de l’éclat à votre parquet huilé, vous pouvez opérer un rehuilage complet, pour imprégner le parquet bois en profondeur et pas seulement en surface.

A noter :

Le parquet brut est à teinter selon vos envies; il est impératif de traiter un parquet brut soit par vitrification soit par un huilage.

 

La pose du parquet

 

Il existe deux types de pose, que vous choisissiez un parquet massif ou contrecollé : la pose à coller ou la pose flottante.

La pose collée

Ce type de pose demande du temps, mais assure une meilleure isolation phonique. Il est particulièrement indiqué si vous avez un chauffage au sol, et obligatoire si vous posez un parquet massif. Il s’adapte également parfaitement sur un sol en carrelage ou en bois.

La pose flottante

Le parquet flottant n’est pas fixé au sol, il est simplement posé. Ce type de pose est simple, rapide et économique à mettre en place.

La pose clouée

Elle est généralement adaptée aux parquets massifs à partir de 20mm. Elle permet une pose authentique sur lambourdes.

L’esthétique et les styles de parquets

 

 Trouver la bonne couleur

 

Comme mentionné plus haut, le parquet, qu’il soit massif ou contrecollé, s’adapte à tous les styles. Il suffit juste de trouver celui qui convient sur tous les points…!

Concernant les bois type chêne, hêtre…une finition claire donnera un aspect plus moderne au contraire d’une finition foncée ou dorée qui est plus classique.

Les bois foncés type teck… confèrent un style plus exotique ou un style « bateau » selon la décoration de la pièce…A savoir qu’ils assombrissent une pièce déjà sombre. Ils sont également plus difficiles d’entretien au quotidien dans les pièces de vie car beaucoup plus salissants. Ils sont moins intemporels aussi…

 

 Jouer avec les lames de parquet

 

Pour donner une personnalité à votre parquet et votre pièce, il est possible de jouer avec le type de lames et leurs formats.

Des lames longues de 180 à 220 cm : idéales pour les pièces aux grandes dimensions et pour des poses droites.

Des lames courtes de 30 à 120 cm : parfaites pour venir s’insérer dans les pièces les plus petites.

Des lames au format spécifique : c’est le cas des bâtons rompus, des dalles ou du point de Hongrie. Ces formats insolites reviennent à la mode et donnent un style unique à votre intérieur.

Bon à savoir : généralement le parquet accompagne la lumière d’une pièce, les lames se posent donc verticalement par rapport à la source de la lumière.

Des astuces pour un style réussi

 

Outre le format de vos lames, vous pouvez jouer sur le style de votre parquet grâce à quelques astuces :

La teinte : chaque essence de bois propose un coloris unique. Il est même possible de blanchir son parquet (avec de l’eau oxygénée, de la lasure spéciale ou de la cire blanchissante).

La finition : brut, huilé ou vitrifié (vernis), ces différents types de finitions offrent de jouer un peu plus sur les teintes et le rendu final.

Les nœuds : ils servent de motifs naturels pour un parquet unique.

Les chanfreins : ces biseaux mettent en valeur la largeur des lames. Ils permettent de jouer sur l’effet « planche de bois » quand ils sont sur leur longueur, ou d’amplifier l’effet « lame de parquet » quand ils se répartissent sur les 4 côtés des lames.

Comment bien réussir l’éclairage d’une pièce ?

En matière d’éclairage, nombreuses sont les possibilités : éclairage directionnel, indirect, lumière diffuse, température de couleur, puissance…. Bien éclairer son intérieur est tout aussi important que de l’aménager et le décorer.

Pour éviter la pénombre ou au contraire d’être ébloui, quelques règles élémentaires sont à connaître.

Décoration d’intérieur : les règles de base pour la réussir

La décoration d’intérieur semble être a priori une discipline simple. On s’aperçoit bien vite quand on y est confronté que cela n’aboutit pas au résultat escompté et en tous cas pas à la photo vue sur le magazine ou le site. Pour ce faire, quelques règles de base sont à respecter.

Et si on craquait pour du béton ciré ?

Beau, doux, épuré, agréable à vivre, le béton ciré s’installe de plus en plus dans nos intérieurs. Ultra inspirant, c’est un matériau qui permet de jouer sur les formes, les couleurs, les textures. Il habille aussi bien les sols que les murs, les plans de travail que les escaliers.

Rénovation : conseils pour éviter les dépassements de budget lors d’une rénovation

Respecter le budget prévu pour une rénovation est l’une des principales difficultés rencontrées par les propriétaires lors de la réalisation de leur projet.
Un peu plus de la moitié seulement des porteurs de projets y parviennent.
Parmi les principales raisons des dépassements de budget de rénovation se trouvent le coût plus élevé que prévu des produits et services, la complexité plus importante qu’anticipé du projet, les modifications en cours de chantier, le choix d’acheter des produits et matériaux plus coûteux pendant le chantier et la découverte de difficultés structurelles lors de la dépose.
Voici quelques conseils pour limiter les dépassements de budget.

Verrières en verres spéciaux : laisser passer la lumière sans dévoiler l’intimité.

Si la verrière est devenue extrêmement populaire, c’est pour son atout déco indéniable, mais c’est aussi et surtout parce qu’elle permet d’amener de la lumière dans des pièces aveugles.

Pour une chambre ou une salle de bain la verrière pose rapidement la question de l’intimité…

Comment protéger les fenêtres du soleil en cas de fortes chaleurs ?

Les étés sont de plus en plus chauds et les périodes de fortes chaleurs de plus en plus fréquentes. Sachant que la situation devrait s’amplifier au cours des prochaines années, il est impératif de protéger son intérieur de la chaleur, donc ses fenêtres des rayons du soleil, notamment quand elles ne sont pas dotées de volets.

Voici les conseils pour vous prémunir contre les hautes températures en période de canicule afin d’améliorer le confort de votre logement en été.

Conseils pour créer un intérieur à votre image

La rénovation de son intérieur semble toujours simple quand on feuillette les pages d’un magazine ou que l’on regarde certaines émissions de télé mais en fait on peut vite bloquer sur des détails ou autre et ne plus savoir dans quel ordre envisager son projet que ce soit pour une pièce ou son logement tout entier…

Conseils d’aménagement pour une pièce à vivre orientée sud

Situation privilégiée, l’exposition au sud d’une pièce de vie permet de profiter d’une belle luminosité naturelle tout au long de la journée. Cependant, en fonction de la saison et de la région dans laquelle vous habitez, cet ensoleillement doit être…

 Aménager une cuisine comme un salon 

Si votre cuisine est ouverte ou semi ouverte sur votre pièce de vie, il est souvent opportun de la décorer tel un salon pour respecter l’harmonie visuelle de la pièce. Voici quelques règles à observer.

Peintures : le choix en fonction de l’orientation de votre pièce

Le choix d’une peinture est d’abord une affaire de goût mais il ne faudra surtout pas oublier l’orientation de la pièce sous peine de mauvaises surprises !

Les bonnes questions à se poser quand on (re)fait sa cuisine

On garde sa cuisine environ quinze ou vingt ans. Mieux vaut ne pas se tromper !!

Comment « agrandir » un espace et le rendre plus lumineux ?

Vous pouvez opter pour différentes solutions, en même temps ou non selon la configuration des lieux et selon votre budget

Comment bien structurer son projet de décoration d’intérieur ?

Pour bien structurer votre projet posez-vous les questions suivantes

Comment bien choisir sa crédence de cuisine?

Cet article traite du choix de la crédence (espace juste au-dessus du plan de travail) et du fond de hotte (espace au dessus du plan de cuisson).

%d blogueurs aiment cette page :